8 pages spécial PPCR

Alors que le dernier volet du protocole PPCR a été appliqué au 1er janvier 2020, chaque professeur des écoles appréciera ce qu’il a gagné pendant ces 5 années de « pseudo­revalorisation » du gouvernement Valls-Hollande.


Ainsi, au 1er janvier, la grille indiciaire a été modifiée mais les quelques points d’indice donnés contre de profondes modifications de notre statut sont loin de compenser le gel du point d’indice depuis 2010, l’augmentation de la CSG de 1,7 % (dont la compensation reste inacceptable et qui lèse tous les fonctionnaires), la poursuite de l’augmentation de la retenue pour pension civile jusqu’en janvier 2020, la réinstauration du jour de carence… alors que le pouvoir
d’achat ne cesse de s’effondrer.


Précisons que PPCR a ouvert la voie à la nouvelle Loi de Transformation de la Fonction publique introduisant l’individualisation des droits des collègues, notamment en termes d’évaluation très subjective et de recours, ce qui a commencé à vider les CAPD promotions de leurs prérogatives, CAPD aujourd’hui totalement dessaisies du mouvement cette année et des promotions l’an prochain !


FO a eu raison de ne pas signer PPCR qui entérinait le gel du point d’indice en 2017 et reste cohérent en combattant la Loi Dussopt de la Transformation de la Fonction publique.


Dans le cadre de la réforme des retraites, le ministre convoque en ce début 2020 une série de groupes de travail sur la refonte de notre métier souhaitée par le Président avant d’envisager une « revalorisation »…
Après PPCR, qui pourrait encore accepter une pseudo-revalorisation contre un éclatement de notre statut ?

Lire la suite dans notre dossier spécial :