Quelques questions à propos des mesures de sécurité

jeudi 1er septembre 2016
par  snudi FO
popularité : 12%

Les ministres de l’Education nationale et de l’Intérieur ontsigné une instruction ministérielle le 29 juillet 2016

relative « aux mesures de sécurité dans les écoles et les établissements scolaires à la rentrée 2016 ».

Il s’agit pour les ministres d’exercer une « vigilance renforcée ». Pour la ministre de l’Education nationale « l’institution scolaire doit développer une culture de la gestion des risques et de la sécurité ».

Qui peut croire qu’elles vont rassurer quiconque ? Qui peut même croire pour certaines d’entre elles qu’elles vont être mises en oeuvre ?

Les ministres demandent la réalisation d’exercices « alerte-attentat », ils demandent des sonneries d’alarme différentes, ils demandent d’éviter les « attroupements » devant les établissements et un contrôle renforcé de l’accès aux établissements. Le ministère a beau communiquer aussi sur l’affectation de 3000 réservistes à la sécurité de 64000 établissements et écoles ou sur la création d’un fonds de 50 millions d’euros à la sécurité des établissements, la réalité des mesures est ailleurs. Que signifie « améliorer les capacités de résilience de la communauté scolaire » ? Que signifie la « formation aux premiers secours des élèves de 3ème et des délégués des élèves » ? Alors que tout le monde sait que les écoles et établissements scolaires manquent cruellement de médecins, d’infirmières, d’assistantes sociales…

Comment comprendre l’instruction aux directeurs d’école de solliciter l’aide des parents d’élèves pour la sensibilisation et la mise en oeuvre des règles définies pour assurer la sécurité au moment des entrées et sorties des élèves ?

Il convient d’ailleurs de rappeler que la désastreuse réforme des rythmes scolaires a créé désordre et confusion dans les écoles en mêlant les activités scolaires et périscolaires et en multipliant les activités périscolaires confiées à des associations diverses et sans contrôle, à tel point que, très souvent, les directeurs d’école ont beaucoup de mal à connaître toutes les personnes intervenant dans son établissement.

La FNEC FP-FO rappelle qu’il est, d’abord et avec toute autre disposition, de la responsabilité des pouvoirs publics d’assurer la sécurité dans et aux abords des établissements scolaires et que cette responsabilité ne relève pas des missions des personnels de l’Education nationale de toutes catégories.

Lire la suite : voir PJ


Documents joints

Communiqué sécurité rentrée 2016
Communiqué sécurité rentrée 2016

Annonces

Se syndiquer

Adhérez dès maintenant pour l’année 2019

Cotisation unique : 90€

PNG - 38.1 ko


Sur les réseaux sociaux


Contactez-nous

SNUDI Force Ouvrière 65

12 Rue du Dr Jean Lansac
BP 11024
65010 TARBES Cedex
PNG - 12.7 ko
07 77 07 28 85 ou 06 87 37 93 32

PNG - 13.3 ko snudi.fo65@laposte.net