Le ministre Peillon veut nous imposer la « récupération » d’une journée déjà travaillée !
Publié; le 10 décembre 2012 | snudi FO

Le 22 novembre, le ministre Peillon a pris l’avis du Conseil Supérieur de l’Education (CSE) sur son projet de calendrier scolaire pour l’année 2013-2014. Son projet a recueilli 0 voix pour, 60 voix contre, 2 abstentions et 1 n’a pas pris part au vote…

Pas une voix pour son projet de calendrier ? Qu’importe au ministre Peillon… dès le 23 novembre, il a publié son calendrier sur le site du ministère, malgré le rejet unanime du CSE… et confirme :

« Une journée de cours sera rattrapée :

- pour les élèves qui ont cours le mercredi matin : le mercredi 13 novembre 2013 après-midi et le mercredi 11 juin 2014 après-midi

- pour les élèves qui n’ont pas cours le mercredi matin :

- soit le mercredi 13 novembre 2013 toute la journée

- soit le mercredi 11 juin 2014 toute la journée

Le choix de cette date est arrêté par le recteur d’académie."

ICI le lien pour consulter la page du site du ministère

Quelle journée faudrait-il donc « rattraper » ?!

Le ministre Peillon l’a clairement indiqué lors de la réunion du CSE : les enseignants doivent « rattraper » auprès des élèves… la journée de prérentrée !

Après la journée de corvée (travail gratuit de Pentecôte)… voilà maintenant le ministre Peillon qui invente la journée de « récupération »… d’une journée déjà travaillée par tous les enseignants !

Soulignons par ailleurs que, sans le préciser clairement dans le calendrier lui-même (voir le commentaire du ministre sous le calendrier),

le ministre maintient la « récupération » de l’allongement des vacances de Toussaint sur 2 mercredis entiers ou 4 mercredis après-midi !

Enfin, constatons qu’en matière de « rythmes scolaires », c’est une fois de plus l’intérêt des professionnels du tourisme qui passe avant l’intérêt des élèves : la dernière période de l’année scolaire 2013-2014 devrait compter 10 semaines de classe pour la zone C !

Pour Force Ouvrière, c’est INACCEPTABLE !

La « refondation de l’Ecole » annoncée vise de plus en plus clairement à modifier nos obligations réglementaires de service pour allonger notre temps de présence à l’école, permettre une flexibilité accrue de nos horaires, réduire nos congés... et tout cela pour une rémunération qui ne cesse de baisser en raison de l’augmentation continue de la retenue pour pension… notre dernière (misérable) augmentation datant de juillet 2010 !

Pour Force Ouvrière, ce sont les salaires qu’il faut augmenter, pas les horaires !

Pour Force Ouvrière, il est urgent aujourd’hui que tous les syndicats exigent du ministre le retrait d’une "réforme" des rythmes scolaires qui ne répond en rien aux besoins de l’Ecole publique et le retrait du calendrier Peillon pour 2013-2014. Le ministre Peillon doit enfin ouvrir de véritables négociations sur les revendications des personnels.

cale




Rechercher sur le Site
Dans la même Rubrique
Modification des obligations réglementaires de service des PE après le groupe de travail ministériel du 11 février
Alors que la ministre veut multiplier protocoles et chartes, le SNUDI-FO n’acceptera pas que les directeurs soient transformés en VRP et contremaîtres du ministre et de ses réformes !
Nouvelle réunion le 11 février pour accélérer le processus de dislocation de notre statut au 1er septembre 2016
Grève Fonction Publique du 26 janvier
M@gistère ne revêt aucun caractère obligatoire !
Les revendications demeurent
Ne rien céder sur l’essentiel, garder le cap
Barbarie à Charlie Hebdo
Résultats élections professionnelles 2014 : le snudi FO en progression.
Elections 2014 : Liste snudi FO 46 et profession de foi
Consultation nouveaux programmes et socle : lettre de JC Mailly (secrétaire général de FO) à la ministre
Austérité : Rassemblement national Force Ouvrière le 16 décembre
Compte-rendu du CSE du 18 septembre 2014 : déclaration liminaire et votes
Audience de la Fnec FP FO à la Rectrice du 17 juillet 2014
Le SNUDI-FO fait valoir les intérêts des personnels, des premiers reculs…qui en appellent d’autres
15 mai 2014 : Force Ouvrière appelle à la grève dans la Fonction Publique
Assemblée Générale vendredi 28 février 2014 à 10H
Les revendications sont définies. Rien ne nous sera donné, tout devra être arraché.
Rumeur "Gel de l’avancement"
CSE du 16 janvier : Pour appliquer l’austérité à l’école, le ministre n’a pas plus de consensus en 2014 qu’en 2013
< 1 | 2 | 3 |>
SPIP 2.1.28 [22259] habillé par le Snudi Fo