Evaluations de CP-CE1 : courrier à l’IA

jeudi 27 septembre 2018
par  snudi FO
popularité : 39%

Le SNUDI-FO intervient à tous les niveaux (ministère, IA, IEN...) pour rappeler qu’en l’absence de texte réglementaire (ce qui est le cas), les évaluations CP CE1 ne peuvent qu’être "proposées" aux enseignants qui dans le cadre de leur liberté pédagogique sont libres de s’en saisir ou non. L’année dernière, suite à l’intervention du SNUDI-FO, le Ministre avait renvoyé une note assouplissant très largement le cadre des évaluations CP, les rendant de fait facultatives.

Monsieur l’Inspecteur d’Académie,

Monsieur le Ministre de l’Education Nationale a annoncé la mise en œuvre d’évaluations en CP et en CE1 en cette rentrée. Cependant, aucun texte réglementaire définissant les objectifs, le calendrier, les conditions dans lesquelles devraient se dérouler ces évaluations n’est paru.

Nos collègues ont découvert, pour certains lors de la pré-rentrée, qu’ils devraient, en plus de leurs progressions annuelles prévues depuis plusieurs semaines, prendre du temps pour mettre en œuvre ces évaluations CP et CE1 dès septembre (et à nouveau en janvier février pour le CP) et par conséquent devoir modifier leurs progressions pédagogiques. Certains de nos collègues avaient déjà prévu leurs propres évaluations et perçoivent cette initiative comme une remise en cause de leur travail, et de leur liberté pédagogique. D’autres considèrent que le contenu n’est approprié ni à leurs élèves, ni à leur besoin… Faudrait-il qu’ils organisent deux séries d’évaluations en cette rentrée  ?

Vous comprendrez, dans cette situation, que ces évaluations ne remplissent pas les conditions de sérénité nécessaires à leur bon usage.

De plus, un portail de saisie en ligne a été ouvert sur lequel les enseignants doivent saisir les réponses produites par les élèves. Selon nos estimations, cela représente une centaine de réponses multipliées par le nombre d’élèves de la classe, soit environ 2500 à 3000 saisies. Par ailleurs, vous demandez, dans votre circulaire du 19 septembre 2019 que chaque enseignant de CP ou CE1 reçoive individuellement les familles pour leur communiquer les résultats. Si le Monsieur le Ministre a décidé de libérer 5 heures d’APC pour les enseignants concernés, pour le SNUDI FO, le compte n’y est pas !

En outre, dans la Fonction publique, toute mesure nécessite une déclinaison réglementaire d’application : une annonce publique, fût-elle ministérielle, ne peut avoir force de loi.

C’est pourquoi ces évaluations ne sauraient présenter un caractère obligatoire. Chaque collègue, dans le respect de la liberté pédagogique individuelle, doit pouvoir les utiliser en fonction du contexte local ou recourir à ses propres évaluations.

Le SNUDI-FO était intervenu l’année dernière sur le même sujet et une note du Ministre adressée aux enseignants le 28 septembre 2017 avait précisé le caractère souple et facultatif de ces évaluations. Le SNUDI-FO a saisi à nouveau Monsieur le Ministre en cette rentrée.

Dans l’attente d’une réponse ministérielle ou de la publication d’un texte réglementaire définissant un caractère obligatoire pour ces évaluations, nous vous demandons, Monsieur l’Inspecteur d’Académie, de bien vouloir intervenir si nécessaire pour qu’aucun collègue qui ne se saisirait pas des propositions ministérielles d’évaluation ne subisse de pression ou ne soit inquiété.


Annonces

Se syndiquer

Adhérez dès maintenant pour l’année 2019

Cotisation unique : 90€

PNG - 38.1 ko


Sur les réseaux sociaux


Contactez-nous

SNUDI Force Ouvrière 65

12 Rue du Dr Jean Lansac
BP 11024
65010 TARBES Cedex
PNG - 12.7 ko
07 77 07 28 85 ou 06 87 37 93 32

PNG - 13.3 ko snudi.fo65@laposte.net