CSE du 16 janvier : Pour appliquer l’austérité à l’école, le ministre n’a pas plus de consensus en 2014 qu’en 2013
Publié; le 21 janvier 2014 | snudi FO

Le ministre a fait savoir, la veille, qu’il participait au CSE pour présenter son plan de refondation de l’éducation prioritaire.

A l’ouverture, le ministre a présenté ses vœux, remercié pour l’accueil « unanime » (!) de son plan pour l’éducation prioritaire tout en renvoyant le CSE aux seules informations divulguées par les médias et sans qu’aucun document ne soit remis par le ministère aux membres du CSE.

15 minutes plus tard, après avoir expliqué que « la vraie question sera la mise en oeuvre le plus collectivement possible » et rappelé « les inquiétudes et les interrogations sur les rythmes scolaires », le ministre s’éclipsait avant même que les fédérations syndicales n’aient pu s’exprimer.

FO s’est opposée à ce plan qui s’inscrit totalement dans la logique de la loi de refondation et de territorialisation de l’Ecole et des statuts, qui instaure une inégalité des moyens attribués aux établissements et contraint les personnels à des adaptions locales de leurs missions.

Calendrier scolaire : zéro voix Pour !

Le ministre n’a aucune légitimité pour publier ce calendrier.

En premier point de l’ordre du jour du CSE, le ministre a présenté une nouvelle fois son projet de calendrier scolaire qui maintient le principe du rattrapage du jour de prérentrée en fixant la rentrée des enseignants en août.

FO, mandatée par les organisations signataires (FNEC FP-FO, SNES, SNALC, CGT, SUD et SNUipp) a lu la déclaration commune tout en précisant que la totalité du rattrapage de la prérentrée devait être annulée pour cette année.

Force Ouvrière constate que dans cette discussion les avis évoluent.

Après la décision du SNUipp de rejoindre la déclaration commune, le SE-UNSA a exprimé sa déception d’avoir accepté le rattrapage de la prérentrée en échange d’un calendrier équilibré qui, au final, ne l’est plus, du fait de la prise en compte des exigences de l’industrie du tourisme. Pour la première fois sur ce dossier, le SE-UNSA a voté contre.

Le résultat du vote est sans appel : 0 voix Pour ; 41 voix Contre (FO ; FSU ; CGT ; SUD ; SNALC et SE-UNSA) et 19 absentions (CFDT ; UNSA).

Sanctions disciplinaires dans le second degré : une large majorité de vote contre !

Le ministre a présenté un projet de décret qui instaure une véritable judiciarisation des relations entre les équipes de direction, les enseignants et les familles. Ce processus déjà à l’oeuvre depuis 2011 encadre encore davantage la gestion de la discipline dans les établissements et réduit d’autant les marges d’initiative des personnels.

Pour Force Ouvrière, à l’inverse, la solution passe par la création des postes nécessaires d’enseignants, de personnels médico-sociaux et de la vie scolaire, et le renforcement des structures spécialisées (SEGPA).

A nouveau le ministre a essuyé un vote négatif : 30 voix Contre (FO, FSU, CGT, SUD, SNALC et FCPE) ; 15 voix Pour (CFDT, PEEP, SNPDEN-UNSA) et 10 abstentions (UNSA, FAGE)

Montreuil, le 17 janvier 2014

cale




Rechercher sur le Site
Dans la même Rubrique
Modification des obligations réglementaires de service des PE après le groupe de travail ministériel du 11 février
Alors que la ministre veut multiplier protocoles et chartes, le SNUDI-FO n’acceptera pas que les directeurs soient transformés en VRP et contremaîtres du ministre et de ses réformes !
Nouvelle réunion le 11 février pour accélérer le processus de dislocation de notre statut au 1er septembre 2016
Grève Fonction Publique du 26 janvier
M@gistère ne revêt aucun caractère obligatoire !
Les revendications demeurent
Ne rien céder sur l’essentiel, garder le cap
Barbarie à Charlie Hebdo
Résultats élections professionnelles 2014 : le snudi FO en progression.
Elections 2014 : Liste snudi FO 46 et profession de foi
Consultation nouveaux programmes et socle : lettre de JC Mailly (secrétaire général de FO) à la ministre
Austérité : Rassemblement national Force Ouvrière le 16 décembre
Compte-rendu du CSE du 18 septembre 2014 : déclaration liminaire et votes
Audience de la Fnec FP FO à la Rectrice du 17 juillet 2014
Le SNUDI-FO fait valoir les intérêts des personnels, des premiers reculs…qui en appellent d’autres
15 mai 2014 : Force Ouvrière appelle à la grève dans la Fonction Publique
Assemblée Générale vendredi 28 février 2014 à 10H
Les revendications sont définies. Rien ne nous sera donné, tout devra être arraché.
Rumeur "Gel de l’avancement"
CSE du 16 janvier : Pour appliquer l’austérité à l’école, le ministre n’a pas plus de consensus en 2014 qu’en 2013
< 1 | 2 | 3 |>
SPIP 2.1.28 [22259] habillé par le Snudi Fo